District 6 Music Publishing

Nom de la société

D6F, District 6 France Publishing

District 6 Music Publishing

 

 

 

Noms des dirigeants

Frantz Steinbach, DG
David Bossan, Président

Présentation et rapide historique de la société

D6F (District 6 France Publishing) est une société d’édition musicale basée à Paris, faisant partie du groupe District 6 Music Publishing.
Elle rassemble désormais un catalogue de plus de 20,000 œuvres. Elle représente, entre autres, des auteurs, compositeurs présents sur les albums de Kanye West, Jay Z, Snoop Dog, Eminem, Amy Winehouse, Chemical Brothers, Rudimental, Groove Armada, Thee Oh sees, Cocorosie, Roy Harper…

En tant qu’éditeurs indépendants, notre flexibilité nous permet de répondre aux besoins des auteurs-compositeurs de manière complète et nos propositions de gestion et d’administration offrent tous les avantages en terme d’édition et co-édition, sans pour autant que nos auteurs ne renoncent à leurs droits artistiques.

Notre objectif est d’établir une relation de confiance en toute transparence avec nos auteurs et de leur accorder l’attention individuelle qu’ils méritent, un service qu’une major d’édition ne pourrait se permettre d’offrir.

Nos domaines de compétence se concentrent sur :
* Administration de droit d’auteur
* Collecte rapide et efficiente de royalties & comptabilité
* Large représentation mondiale
* Exploitation de droit d’auteur personnalisée
* A&R
* Gestion de catalogues externes

Activité de la société, type de répertoire édité

Edition, Sous-Édition, Gestion

Parcours professionnel du répondant

Frantz SteinbachFrantz Steinbach

Directeur général des éditions musicales District 6 France, Associé au sein des Editions iPanema (French VIP 2013), Commissaire des Variétés de la SACEM et Vice-Président du réseau des Musiques Actuelles de Paris (MAP) depuis 2011, Frantz Steinbach œuvre depuis plus de 10 ans dans le secteur des musiques enregistrées. Il est aussi trésorier des Pierrots de la Nuit et des Nuits Capitales et est à l’initiative de l’EuroCouncil Of The Night avec Renaud Barillet et Bruno Blanckaert.

Intervenant régulier sur les Musiques Actuelles et la Nuit, son expertise l’a conduit à intervenir sur des événements professionnels dans toute l’Europe et à encadrer très régulièrement des études relatives à l’économie des structures de ces deux filières ou des Missions confiées par des personnalités politiques européennes (Villes, Régions ou Ministères). Depuis 2013 il s’est associé à David Bossan dans D6F.


David BossanDavid Bossan

Président des éditions District 6 France. David Bossan a une expérience de plus d’une quinzaine d’années dans les métiers de la musique à la fois en tant que distributeur, mais aussi au sein de labels indépendants (Musisoft, Discograph, Wagram). Il participe à ses débuts au développement de la musique électronique en distribuant dans le monde entier les artistes de « la French Touch » tout en assurant le développement d’artistes locaux (Aaron, Cocoon, General Elektricks, Nouvelle Vague..). Après 10 ans en tant de DG de Discograph, il prend la tête du label 3ème Bureau au sein de Wagram (Brigitte, Orelsan, Pony Pony Run Run ou Maissiat). Il décide ensuite de mettre à profit son réseau international pour implanter et développer la société d’édition District 6 Publishing en France aux cotés de Frantz Steinbach.

Année d’adhésion à la CSDEM
2014

Pourquoi adhérer ? Que représente le fait d’être adhérent de la CSDEM ?

La CSDEM incarne depuis des années cette plateforme d’échanges autour de notre métier d’éditeur musical. La mutualisation et la communication de (et sur) nos problématiques, tant quotidiennes que structurelles, est selon nous le seul moyen de porter ces sujets à l’oreille de la puissance publique ou d’autres partenaires professionnels. Et ainsi de pouvoir défendre nos intérêts globaux mais spécifiques auprès de ces décideurs pour faire évoluer les cadres à la réalité du terrain. C’est ce canal ascendant, puis descendant, qui fait la force de la Chambre. 

Concrètement au niveau de D6F la Chambre a 2 atouts :
– un centre re ressources,
– une possibilité de faire remonter un problème concret et de le voir porté par ses élus auprès des intéressés.

Le métier d’éditeur ayant beaucoup évolué au cours des 10 dernières années, il nous a apparu évident de participer à cette dynamique.

Votre vision de votre métier d’éditeur aujourd’hui ?

D6F exploite un large catalogue d’œuvres internationales, tout en signant des artistes locaux avec toujours un fort potentiel international. Notre dernière signature, Feder, en étant l’illustration parfaite.

Ainsi, nous devons aussi bien gérer la partie administration et représentation de nos droits sur l’ensemble de nos catalogues en France (à ce jour environ 20,000 œuvres), que suivre le développement au quotidien de nos auteurs, ce qui s’apparente bien souvent au management en plus de l’édition. C’est une tendance forte ces dernières années : l’éditeur a vu son métier s’étoffer de multiples taches, allant de la production master au management, flirtant même avec des activités relevant traditionnellement du spectacle vivant, sans les « aides aux projets » spécifiques à ces métiers.

et demain ?

La tendance générale est de placer l’édition musicale au cœur du métier de développement des projets musicaux.
Cela signifie qu’il est nécessaire de sécuriser ce socle dans les années a venir.

Depuis peu, les SPRD et Soc. Civ. s’intéressent de près aux problématiques des éditeurs, tels les récents programmes d’aides de la Sacem et du FCM. Et La Chambre à travers son FrenchVIP a réussi a apporter un programme d’aide de services pour le développement des auteurs édités chez les lauréats, ce qui est également important.

Toutefois je pense qu’il faudrait aller plus loin pour sécuriser les petites structures prometteuses et proposer une aide au fonctionnement, sur 3 ans, même très modeste voire symbolique. Car on le sait, un tel socle sécuriserait aussi d’autres partenaires, à commencer par nos banquiers qui serait plus enclin à financer le risque en attendant que les droits soient perçus puis repartis par les sociétés d’auteurs. Je pense surtout à ceux qui n’ont pas l’opportunité d’avoir accès a un catalogue à représenter sur leur territoire à leurs débuts. Mais qui ont néanmoins une réelle pertinence sur le marché à terme.

une conclusion ?

Aide au fonctionnement + davantage de nouveaux titres en radio et tv + un tracking facilité et une perception-repartition à la capacité augmentée par les nouveaux systèmes informatiques de la Sacem = des éditeurs heureux.

 

Contact :

http://www.d6publishing.com/

https://www.facebook.com/district6france?fref=ts

Forum de l’édition musicale 2015

3baudets

Le Forum de l’Edition Musicale 2015 se tiendra le mardi 31 mars de 9h00 à 12h45 aux Trois Baudets (64 boulevard de Clichy – Paris 18).

– 09h00 – 09h30 : Accueil café/croissants
– 09h30 (précises) – 10h15 : Présentation du Bureau Export et échange avec la salle
– 10h15 – 11h00 : Présentation des commissions de la CSDEM et de leurs travaux
– 11h00 – 11h30 : Pause
– 11h30 – 12h45 : « Past, present, future : Les licences de droits d’auteur sur les services de musique en ligne » / Panel : Victoria Campoamor – Google Play et Cécile Rap-Véber – SACEM / modérateur : Emmanuel Legrand / échange avec la salle

 

Les promotions FRENCH VIP

FRENCH VIP 2014

Ingrid Visquis (Bonne Pioche Music)

Amélie Duvernoy (Sophiane Editions)

Jessica Ibgui (Warm Music)

 

FRENCH VIP 2013

Philippe Hebrard (Ipanema)

Julien Banes (Upton Park)

Clarisse Arnou, Vivien Gouery (Yotanka)

 

FRENCH VIP 2012

Guillaume Altmann (Alter K)

Simon Keller (Greenpiste Records)

Matthieu Sibony (Kuskus)

François Millet (Vital Song)

 

FRENCH VIP 2011

Laurent Cléry (Les Airs à Vif)

Gael Chatelain (Hélice)

Yves-Michel Aklé (Kléa Music)

Jean-Pierre Libert (Nova Nota)

Lena Wistinghausen (Zamora Productions)

Rapport REDA

Communiqué de presse – 26 janvier 2015
Union européenne : Les éditeurs de musique s’interrogent sur les préconisations du projet de rapport Reda
A la lecture du rapport de l’eurodéputée Julia Reda rendu public hier, les éditeurs de musique se demandent si le mépris de l’économie culturelle et du financement de la création est un message porteur pour le projet européen.
Réduire la durée de protection c’est obérer l’avenir. Pour générer de nouvelles créations, il faut les financer. Les succès commerciaux d’hier permettent d’investir dans la diversité de demain. Et cette économie repose tant sur la solidité des fondements du droit d’auteur que sur la durée de protection de ce dernier.
Il est inconcevable d’accepter sans mot dire que la solution pour assurer le marché numérique unique soit la dégradation du droit d’auteur – par la mise en place d’exceptions ou l’introduction du fair use – et l’abaissement de sa durée. Il semble assez évident que le rapport Reda oublie quelques cibles : le dumping fiscal, la cybercriminalité, la concentration des intérêts financiers entre les mains des géants du net ou plus simplement le niveau trop faible des connexions haut-débit et des capacités d’itinérance.
Cet ensemble de propositions fondé sur des allégations fausses ou approximatives et ignorantes des règles du droit européen met en péril le renouvellement de notre culture européenne dans sa diversité.
Contacts :
Angélique Dascier (CSDEM)
01 48 74 09 29
Marie Seité (CEMF)
01 56 68 86 60

 

Télécharger le communiqué de presse ici :

CSDEM_CEMF_CP_REDA_20150126

5èmes Prix de la Création Musicale – Les nommés

5ème édition

12 catégories – 50 nommés

le prix des auteurs, des compositeurs et des éditeurs de musique

 

Prix remis le 13 avril 2015
À la Salle des Fêtes de l’Hôtel de Ville de Paris

Jury présidé par Pierre Lescure, avec
– Stéphanie Binet (journaliste, Le Monde)
– Florence Jeux (Directrice artistique, Francofolies de la Rochelle)
– Pascal Amiaud (Directeur de la programmation musicale, RTL)
– Dominique Besnehard (producteur de cinéma, cofondateur et délégué général du festival du film francophone d’Angoulême)
– Benoît Brayer (Directeur de l’action culturelle, FNAC
– Fif (Confondateur du media Booska-p)
– Cédric Klapisch (Réalisateur)
– Olivier Nuc (Le Figaro)

Soirée présentée par Joséphine Draï

AUTEUR DE L’ANNÉE

Jérôme Attal
Éditeur : Warner Chappell Music France

Alex Beaupain
Éditeur : Universal Music Publishing – Free Demo

Da Silva
Éditeur : Sony/ATV Music Publishing

Doriand
Éditeur : Johnny Flyer Music, administré par Sony/ATV Allegro Music Publishing

Elodie Frégé
Éditeur : Strictly Confidential France [Read more…]