Sylvie Hamon Editions

Nom de la société

Sylvie Hamon Editions

Nom du Dirigeant

Sylvie Hamon – Gérante

Présentation et rapide historique de la société

SYLVIE HAMON EDITIONS a été créée en 2006.

Activité de la société, type de répertoire édité

SYLVIE HAMON EDITIONS a plusieurs activités :

L’Edition Musicale :

  • La gestion de catalogues éditoriaux
  • La sous-édition de catalogues étrangers

La prestation de services :

  • Audit, vérifications de droits, conseil en gestion éditoriale, décomptes de redevances…
  • Consultante auprès de différentes structures, éditeurs, auteurs,  manager d’artistes, SYLVIE HAMON EDITIONS propose des services personnalisés.

La formation :

  • Intervenante, depuis 2009, auprès de l’Irma (Centre d’Information et de      Ressources pour les musiques actuelles) dans le cadre de leur formation « droits d’auteurs édition musicale ».

Parcours professionnel du répondant

Sylvie Hamon

J’ai débuté ma carrière professionnelle en 1980 chez CHAPPELL SA. J’ai continué mon activité, en tant que responsable copyright,  dans les maisons d’édition CBS Songs, Sony Music et Warner Chappell, de 1985 à 1993. Puis j’ai été responsable copyright et royalties chez Campbell Connelly France, et Sony/ATV Music Publishing, de 1994 à 2006. En juin 2006, j’ai créé ma société d’éditions  SYLVIE HAMON EDITIONS.

Année d’adhésion à la CSDEM

2006

Pourquoi adhérer ? Que représente le fait d’être adhérent de la CSDEM ?

La CSDEM est un syndicat professionnel composé aussi bien d’éditeurs de majors que d’indépendants. Nous avons besoin d’une structure qui nous représente et qui défende au mieux nos intérêts au niveau local et international. Désireuse de partager mon expérience professionnelle et souhaitant défendre l’intérêt général Il était primordial pour moi d’y adhérer. J’ai présidé la commission administrative pendant de nombreuses années. Depuis juin 2012 je fais partie du Conseil d’administration de la CSDEM .

Votre vision de votre métier d’éditeur aujourd’hui ?

  • Continuer à défendre au mieux les intérêts des auteurs compositeurs.
  • Se diversifier et proposer de nouveaux services.
  • Améliorer les outils informatiques
  • Répondre à la complexité du métier d’éditeur par de la formation.

et demain ?

A l’ère du numérique et à la nouvelle façon de consommer de la musique,  il va falloir s’adapter et évoluer dans un secteur économique en pleine mutation.

une conclusion ?

Je reste confiante, le métier d’éditeur va perdurer.