Hold On Music

Nom de la société

Hold On Music

Nom du Dirigeant

Matthieu Morin

Fonction dans la société :

Gérant/Fondateur/Couteau-suisse

Présentation et rapide historique de la société

Hold On Music est une société d’édition, et de production  créée en 2012. Centrée sur les musiques actuelles, elle accompagne des artistes en développement dans la gestion de leur carrière et participe au rayonnement de leur musique, la plupart du temps dans une logique de long terme.

C’est également une structure qui en gère d’autres, notamment les éditions et productions JWS, les éditions Présence et qui propose ses services et conseils aux jeunes producteurs ou artistes.

Activité de la société, type de répertoire édité

L’activité se compose de  4  domaines principaux: l’édition, la production, le label et la  prestation de services aux structures musicales (gestion de labels, sortie d’albums, gestion du back-catalogue, de la fabrication, des droits voisins, des royalties…).

Le répertoire est essentiellement rock, au sens large (du garage au blues en passant par la folk) mais contient aussi un peu d’électro avec ce très joli projet qu’est De La Romance.

– Principales signatures : Parlor Snakes, The Red Goes Black,  Lena Deluxe, De La Romance, Métro Verlaine, I Love My Neighbours…

Parcours professionnel

Je suis diplomé d’un Bac ES et de l’Ecole de Management de Paris.
Dès ma sortie du lycée j’ai commencé à manager, en « semi-amateur », des groupes de rock et ce durant une dizaine d’années en parallèle de mes études puis de mon parcours professionnel. J’y ai notamment appris le booking, la communication, la production, l’édition, la gestion de projet et plus généralement l’organisation et les différents acteurs du milieu de la musique.
Je suis passé par plusieurs labels indépendants dont M10, Wagram Music, At(h)ome ou encore Archambault France, essentiellement en tant que chef de projet. Je me suis ensuite lancé en 2010 en indépendant avant de créer en 2012 Hold On Music.

Année d’adhésion à la CSDEM

2017

Pourquoi adhérer ? Que représente le fait d’être adhérent de la CSDEM ?

Déjà on se sent moins seul ! 😉 Et ensuite je dirai que « L’union fait la force » : on est toujours mieux entendu lorsque l’on est nombreux à parler d’une seule et même voix. C’est bénéfique autant pour les éditeurs que pour les auteurs, car nos intérêts sont communs et réciproques.

Cela permet aussi de bénéficier de conseils précis, d’être informé des évolutions structurelles et d’avoir un poids plus important pour la défense de nos intérêts et de notre profession.

Enfin c’est également un vecteur de rencontre et d’échange avec d’autres collègues éditeurs ce qui est très important, surtout lorsque l’on est seul à gérer sa structure.

Votre vision de votre métier d’éditeur aujourd’hui ?

C’est un métier passionnant au champ des possibles  incroyablement vaste. Nous n’avons pas qu’une « fonction » définie mais en regroupons plusieurs à la fois. Au-delà de l’aspect administratif qui n’est pas le plus « fun » bien que primordial, le travail de l’éditeur touche un grand nombre d’activités différentes et complémentaires, d’autant plus depuis quelques années où les éditeurs deviennent parfois aussi label ou producteur « par défaut ».

Cela ne se limite pas à la rédaction des contrats, au dépôt des œuvres ou à la vérification du bon versement des droits. Nous sommes un facteur clé de développement de carrière et apportons des idées, des conseils, une aide financière, la recherche de partenaires, la création de contenus… C’est pour cela que cela me plait et correspond bien à mon profil de « couteau-suisse ».
Chaque artiste, chaque projet est différent et il n’existe pas une recette miracle. On doit donc s’adapter sans cesse et savoir être polyvalent.

et demain ?

Les évolutions technologiques (numérique, dématérialisation) et la mutation profonde du secteur que j’observe depuis 15 ans ont et auront de nouveaux impacts.
De nature optimiste, j’ai tendance à penser que ce seront des évolutions positives qui aideront notamment à une meilleure identification des utilisations des œuvres et aideront au rayonnement international de celles-ci.

Une conclusion?

C’est un métier où la passion et le plaisir doivent toujours être présents. Quand on se lance dans en indépendant, il faut être capable de s’accrocher, être opiniâtre, curieux, sérieux, assidu et avoir en tête que rien n’arrive sans travail ni abnégation.

Contact :

Site de Hold On Music

Hold On Music sur FB

Hold On Music sur Instagram