LE RÔLE DE LA CSDEM

« Parce que l’édition musicale est un métier exigeant. Parce que la musique est confrontée sans cesse à de nouveaux défis, la Chambre Syndicale de l’Edition Musicale rassemble et agit pour toute la profession. »

La CSDEM réunit les éditeurs de musique de variété. Elle a pour objet principal :

  • la représentation et la défense de la profession et des intérêts nationaux et internationaux de ses membres
  • la promotion et la valorisation de la musique
  • la défense du droit d’auteur

Sur le plan international, la CSDEM est membre de la Confédération internationale des éditeurs de musique (CIEM-ICMP), à laquelle adhèrent tous les syndicats professionnels d’éditeurs existant au monde, pour examiner, instruire et proposer aux sociétés d’auteurs des systèmes permettant de parfaire la gestion et l’administration collective des droits d’auteurs. La CIEM-ICMP représente également les intérêts des éditeurs de musique auprès des institutions européennes.

Sur le plan national, l’action de la CSDEM s’exerce dans plusieurs domaines :

1. Le domaine de la gestion collective : les rapports des éditeurs avec la SACEM – SDRM

C’est à ce titre que :

  • Nous intervenons pour l’amélioration des relations des éditeurs avec les services de la documentation, de la répartition et des vérifications ;
  • Nous intervenons pour obtenir une plus grande souplesse et une meilleure perception dans l’exploitation internationale de nos catalogues.

2. Le domaine de la gestion individuelle

Il concerne toutes les formes d’exploitation qui ne font pas partie des apports faits aux sociétés d’auteurs, c’est-à-dire celles où notre autorisation préalable est nécessaire avant toute forme de reproduction ou de représentation publique, soit celles où nous sommes seuls opérateurs.

Dans tous ces domaines, nous voulons être vigilants : ainsi nous avons été en justice aux côtés de certains de nos membres ou tout simplement pour défendre notre profession en raison d’utilisations illicites d’œuvres.

La CSDEM a mis en place BOEM (Base de données de l’édition musicale) au service des éditeurs de musique. Il s’agit d’une base de données de paroles de chansons à destination des plateformes internet désireuses d’enrichir leurs sites grâce aux paroles de chansons. Boem a permis d’ouvrir légalement l’accès du public aux paroles de chansons.

3. Représentation de la profession auprès des acteurs de la filière musicale et des pouvoirs publics

La CSDEM est sollicitée par le Ministère de la Culture et la Communication pour participer aux différents travaux et réflexions conduits dans le domaine musical (diversité musicale dans les médias, lutte contre la piraterie, financement à l’ère numérique, maison commune de la musique…).

C’est dans ce cadre que la CSDEM a eu une implication importante dans la rédaction et la négociation du Code des Usages et des Bonnes Pratiques de l’Edition des Œuvres Musicales signé en Octobre 2017.

Reconnue représentative par le Ministère du Travail, la CSDEM est l’interlocutrice pour toutes les négociations autour des Conventions Collectives Nationales.

La CSDEM est également en relation constante avec les organisations d’auteurs compositeurs (SNAC-UNAC-UCMF), de producteurs (SNEP-UPFI), de managers (MMF)…

Elle est en outre représentée par ses membres dans des associations et organismes qui défendent les intérêts des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique exerçant leur activité en France (Victoires de la Musique, TPLM, le FCM, Le Bureau Export, la SEAM, l’AFDAS, etc.).

– Voir la liste des représentants de la CSDEM au sein de ces organismes –

Afin d’assurer la visibilité du métier d’éditeur de musique, la CSDEM publie, depuis 2010, le baromètre de l’édition musicale comprenant les principaux indicateurs du marché de l’édition musicale.

Depuis 2011, la CSDEM organise chaque année les Prix de la Création Musicale, vitrine des différentes facettes du métier d’éditeur de musique.

Des commissions qui réunissent des membres de notre Chambre et leurs collaborateurs ont été créées depuis plusieurs années. Elles ont pour mission de recevoir, instruire et proposer au Conseil d’administration les sujets intéressant notre profession. Certains peuvent revêtir un caractère d’urgence.

Les commissions sont au nombre de 8  : en savoir plus sur les commissions